À 50 ans, ce Trégorrois change de vie pour enseigner la conduite à vélo – Lannion



Cliquez sur? “Ma passion pour le cyclisme”, explique Xavier Ropartz. Figure bien connue des cyclistes trégorrois, Perozien, 50 ans, lève le voile sur sa carrière de chef de projet dans le secteur des télécommunications. Début 2023, il a créé son entreprise pour apprendre aux gens à faire du vélo. Xavier Ropartc vient d’effectuer une année de formation à l’issue de laquelle il obtient un diplôme professionnel dans le domaine de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports, mention activités cyclistes.

Cette nouvelle vie n’est pas un voyage en territoire inconnu pour celui qui est également président de l’équipe de Côte de Granit rose, un club cycliste basé à Perros-Guirec. « J’entraîne de jeunes cyclistes depuis plus de vingt-cinq ans, explique Xavier Ropartz. “Le programme “Savoir faire du vélo” m’a fait franchir une étape”, raconte le nouveau patron.

Lire Aussi :  POINT MARCHÉS-Légère baisse en vue en Europe, inquiétude sur le COVID-19 en Chine (actualisé) - 21/11/2022 à 08:30

Savoir faire du vélo est un dispositif lancé par l’Etat en 2018 qui vise à généraliser l’apprentissage de la pratique du vélo en autonomie pour tous les enfants. Il leur permet d’apprendre les bases du cyclisme, de savoir rouler sur une route sécurisée puis en situation réelle. Xavier Ropartz entend cibler prioritairement les scolaires, notamment les établissements de CM1, CM2 et 6ème de la commune de Lanion-Trégor. Egalement centres de loisirs. Parallèlement, Xavier Ropartz enseignera la mobilité à vélo (électrique ou mécanique) aux salariés des entreprises et aux particuliers, y compris les personnes âgées.

Lire Aussi :  La baisse de la consommation d'électricité et de gaz en France se poursuit

Comment se passe la formation ?

Il dure dix heures dont quatre sur la route. Repos à l’abri d’un cabanon sur un chemin balisé au sol. Xavier Ropartz dispose d’une trentaine de vélos fournis par la Fédération Française de Cyclisme.

“Le vélo est devenu un enjeu de société. C’est économique, écologique, rapide sur les trajets courts et bon pour la santé”, précise la plaquette de présentation de son entreprise. Et la demande ? “C’est énorme”, confie notre interlocuteur. Toutes les municipalités sont incluses”. Malgré cet engouement, les baskets sont une denrée rare. “Nous n’étions que cinq dans ma promotion.” Et nous ne sommes que deux actifs sur l’ensemble des Côtes-d’Armor”.

Lire Aussi :  Aux Etats-Unis, une reprise économique paradoxale

S’il n’est pas toujours facile de se déplacer à vélo sur certains axes du Trégor, encore dépourvus de chemins ou de voies dédiées, Xavier Ropartz tempère : “Tout le monde peut se déplacer à vélo.” A partir du moment où nous sommes visibles et respectons la signalisation. Même pour les parents des plus jeunes enfants, de les suivre.

Pratique

Renseignements auprès de Xavier Ropartz au 06 25 21 60 11 ou [email protected] Plus d’informations sur le dispositif Savoir faire du vélo sur le site du Ministère des Sports : sports.gouv.fr



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button