à peine ouverts, les cadeaux de Noël déjà revendus – Libération

Consommation responsableCas

Signe d’une société de consommation à bout de souffle, les cadeaux offerts à Noël sont rarement utiles ou, au pire, insatisfaisants. Face à une inflation galopante, de nombreux Français préfèrent revendre leurs cadeaux pour gagner un peu d’argent.

Déballé, examiné et finalement jeté. Comme chaque année à Noël, internet revend des cadeaux qui n’ont pas fait plaisir. Cette semaine, le 25 décembre n’a pas dérogé à la règle : la revente de cadeaux de Noël battait son plein dimanche, contrairement à l’an dernier chez Rakuten France, un site de revente en ligne. Les responsables du site y voient un signe d’érosion du pouvoir d’achat face à l’inflation : certains préfèrent se faire rembourser plutôt que de garder un cadeau peu apprécié ou peu utile.

Lire Aussi :  Qui pourrait se passer de sa voiture ? Six graphiques pour analyser nos trajets du quotidien

A 15 heures, Rakuten France comptait plus de 650 000 nouvelles annonces publiées sur sa plateforme depuis le début de la matinée, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2021, à la même heure. « Autrefois peut-être tabou, la revente de cadeaux est désormais bien ancrée dans les habitudes des Français » OMS « Penser à la planète en essayant d’avoir un mode de consommation plus raisonné et son portefeuille » pendant la navigation “préserver le pouvoir d’achat”analyse Flora Louve, responsable de la communication de la marque. “On est vraiment du côté du pouvoir d’achat. C’est un véritable coup de pouce budgétaire tant pour le commerçant que pour le client.”souligne-t-elle encore.

Presque un Français sur deux envisage de revendre son cadeau

La remise atteint, selon elle, environ 15% pour un produit tout récent à l’état neuf, et la remise peut même atteindre jusqu’à 70% pour un produit plus courant et plus récent. Avant Noël, près d’un Français sur deux déclarait songer à revendre son cadeau de Noël, soit 8 points de plus qu’en 2021, selon le baromètre annuel réalisé fin novembre par Ipsos pour Rakuten France. Le contexte inflationniste de l’économie se fait davantage sentir cette année : 16% des sondés (+6 points par rapport à 2021) indiquent revendre leurs cadeaux de Noël pour des raisons budgétaires, selon cette étude.

Lire Aussi :  « D’ici à 2025, on vise 50 % de véhicules électriques sur la plateforme », lance la directrice

Environ 100 000 nouvelles annonces ont été publiées sur eBay France vers midi. Mais selon la plateforme en ligne, il n’y a pas de bond particulier de la revente cette année : après l’explosion des ventes en ligne en 2020 et 2021, années marquées par la pandémie de “Covid-19”, “Nous revenons à des tendances normales” et “assez fidèle aux prévisions”déclare Louise Benzrichem, chef de projet chez eBay France.

Lire Aussi :  Coupe du monde de football au Qatar : Emmanuel Macron jubile, les politiques saluent la qualification de l'équipe de France en demi-finale

Cependant, il met également en lumière la dimension particulière du contexte inflationniste. “Le budget de Noël est soumis à l’impact de l’inflation, la revente de cadeaux permet de compléter ce budget ou de mettre de l’argent de côté.”ajoute le spécialiste, qui attend un nouveau pic de revente “environ 30 jours après Noël après l’expiration du délai de retour” sur les comptes. Les livres, les jeux vidéo et les téléphones portables sont les premiers cadeaux à revendre, avec le parfum, les Lego et les Playmobile, selon les deux acteurs du secteur.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button