Aleix Espargaro et Aprilia en mode attack

À plusieurs reprises, nous savons que Marquez souffrait d’une maladie appelée diplopie, ce qui signifie qu’il voit double. Une horreur. Il a même dû subir une opération une fois.. Il faut beaucoup de temps pour revenir à la normale et donc rater les médecins généralistes. Bien sûr ce pilote a dû beaucoup souffrir, et bien sûr on souhaite qu’il reprenne le cours de sa légende interrompue en 2020, mais il devra beaucoup souffrir. Il a fait don de 100 000 € (photo ci-dessus) à la Fondation Learn for Sight, un projet visant à améliorer la santé oculaire en Haïti, l’un des pays les plus pauvres du monde. Cette association est située à l’Institut Clinique d’Ophtalmologie de Barcelone. Ce que dit Marc : Quand j’ai eu la diplopie, non seulement je ne pouvais pas courir en compétition, je n’étais pas autonome, je ne pouvais pas conduire de voiture et je dépendais des autres. Moi aussi, je ne pouvais pas lire avec les deux yeux ouverts. Une blessure à l’épaule fait mal, mais parfois on l’oublie, mais quand on voit double, on ne l’oublie jamais, sauf quand on dort. Voir est un trésor et après tous les problèmes de vue que j’ai eus, je l’apprécie encore plus et je suis encore plus heureux de faire partie de cette aventure.
J’ai rencontré Marquez plusieurs fois au Mondial de l’Automobile après qu’il ait perdu le championnat Moto2 à cause de cette diplopie, et mon ami trialiste Pascal Couturier, directeur de Schuy France, m’a demandé de venir tenir le micro. Une conférence de presse. Organisé à sa place en présence de Marc Marquez. On a eu du mal à faire venir tout le monde car les marques n’étaient rien, pas même le titre Moto 2. Mes collègues ne sont décidément pas des découvreurs de talents ! Le futur pilote héros du MotoGP était très humain et mes amis journalistes m’ont dit après coup qu’il avait l’air sympa. Je n’en doute pas.

Lire Aussi :  WSBK Mondial Superbike : Eugene Laverty à la maison, le cauchemar est enfin derrière lui

Ducati trouve le titre de Bagnaia plus important que Stoner ! En 2007, Stoner a certainement largement dominé le championnat et a décroché le titre avant la fin de la saison.ix Victoires en dix-huit GP, le titre arrive au Japon, il reste trois GP avant la fin ! Je pense que c’est un grand moment en MotoGP, et c’est le premier titre de Ducati en MotoGP, et un championnat remporté de manière aussi dominante est forcément un grand moment. Il y a un certain Valentino Rossi sur la grille de départ, pas à Gnogno, qui remportera deux autres titres après Stoner sur Ducati.

Mais on sait que la com et le casting sont des points très faibles de Red House. Arrivé six ans après le titre de Stoner en 2013, après la catastrophe de Rossi, Boss Domenicali livre un discours tout à fait impensable après l’absurdité de Bagnaia dans les jours suivants. Alors le titre de Bagnaia, célébré sans interruption par Ducati depuis le GP de Valence, est plus important que celui de Stoner ! Car en fin de saison, un retour au surf à Quartararo, qui se battait contre lui-même plutôt que contre ses adversaires, était une tâche très difficile (travail, en fait). Alors tout d’abord, la déclaration de Domenicali est le meilleur compliment que Fabio Quartararo puisse faire ! Seul, avec une moto qu’il n’aimait pas au quotidien, il a réussi à semer la zizanie et le doute dans une équipe forte de huit coureurs ! De plus, une Ducati a été sacrifiée pour protéger l’autre… Alors oui, le retour de Bagnaya est peu probable, sa capacité exceptionnelle en qualifications lui a donné un énorme atout et il a bien fait avec des victoires en course alignées comme des perles. Mais visiblement le talon rouge de chez Ducati (que j’adore) nous a fait peur au ventre (sauf Dal Igna) toute la saison. Oui les talons rouges, je n’évoque pas la mode féminine, en fait c’est devenu un symbole de noblesse sous Louis XIV, une mode initiée par son frère le duc d’Orléans. Le look a tenu… Alors selon Domenicali, un Grand Cru sera une saison qui fera battre le cœur de tout le monde jusqu’au dernier GP ! Hormis un Dall’Igna qui a intériorisé ses émotions pour se consacrer à 100% à la conception de la moto, il était tout de même très heureux et chaleureux des sept victoires de Bagnaia. Idem avec les quatre victoires de Miller et Bastianini. Pourquoi ? Parce que c’est son Une moto gagnante. son Arrogance… D’un autre côté, Kom devrait probablement essayer de suivre la voie royale et ne pas proposer quelque chose de stupide tous les jours.

Lire Aussi :  Rugby - USAP : entre XV et VII, la double vie de Théo Forner

Quartararo change d’avis… il pilotera le HJC en 2023. Cette année, il roule toujours avec le boxcar coréen Scorpion, qu’il a choisi en 2019, sa première année en MotoGP. Bautista pilote également le Scorpion avec le modèle EXO-R1 EVO Air. Deux titres majeurs en deux ans, pas mal Scorpion ! Mais Fabio n’est pas content de la qualité technique du casque, la visière s’ouvre alors qu’il ne faut pas et ça s’envole ! Exactement les mêmes problèmes que Lorenzo a eu en 2013 et 2015 dans un HJC ! Bon, disons que la marque a réussi à capitaliser sur ses erreurs… Comme toujours il y a une histoire d’argent, on sait que le sponsoring est une chose très délicate, très spécialisée, les agents de pilotes ne le sont pas. Tendres, les marques étudient depuis longtemps l’impact d’un parrainage. Mais le motard moyen a certaines préférences, surtout lorsqu’il décide de payer pour un facteur de sécurité, et un casque en fait partie. Le marché français accepte donc la partie haute de la gamme, mais il n’est pas question de faiblesse technique. Fabio a donc choisi une autre marque coréenne, HJC, et on parle d’un montant de sponsoring de 750 000 euros, en deux ans, un contrat débutant en 2023.. Son manager dit que tout est faux, peut-être qu’il est en pourparlers avec d’autres, qui sait… Au moment où j’écris aujourd’hui, on va dire, des gens très bien informés l’ont confirmé… en 2023 ce sera HJC. Crutchlow et Binder roulent avec la marque avec de nombreux autres pilotes. Auparavant, la marque de casques était le sponsor titre d’un GP pour la première fois à Brno en 2016 et du GP de France en 2017 et 2018. HJC est le premier fabricant de casques au monde. La société a une base en Europe dans le Reichstag au nord de Strasbourg. Donc en France. 강니스 (merci)

Lire Aussi :  Le site du Golf National bientôt impacté par les travaux du Grand Paris, le parcours de l'Albatros va devoir être modifié !

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button