Prix des courses : pourquoi le ticket de caisse va flamber entre avril et juin

essentiel
Plusieurs leaders du commerce de détail confirment que les prix alimentaires vont fortement augmenter entre avril et juin. Le chef d’E. Leclerc Michel-Edouard Leclerc se dit “honnêtement inquiet”.

Trouvez-vous déjà que vos courses sont plus chères qu’avant ? Pas achevé. A partir d’avril, cela coûtera encore plus cher dans les grandes surfaces. “L’inflation devrait culminer entre avril et juin”, a déclaré Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des Centres E.Leclerc, dans un entretien avec journal hebdomadaire.

Après une forte inflation en 2022 – 12,6 % en décembre 2022 sur un an selon l’INSEE – la plupart des multinationales réclament de fortes hausses de prix de la grande distribution pour faire face à la hausse des tarifs de l’énergie, des emballages ou des transports. Les augmentations demandées vont de +12% à +30%, indique Michel-Edouard Leclerc. Des chiffres confirmés par Dominique Schelcher, responsable de la coopérative Sistema U. “Nos clients sont perplexes et véritablement inquiets”, explique Michel-Edouard Leclerc. Il confirme que “l’ensemble de la distribution va essayer de négocier ces augmentations” et l’assure : “Chez E.Leclerc, nous continuons à prendre nos marges pour éviter une baisse des ventes.” Les nouveaux tarifs 2023 seront appliqués en magasin à partir de mars/avril.

Lire Aussi :  Épargne : livret A, LDDS, LEP, PEL... Quels sont les taux attendus pour 2023 ?

Lire aussi :
Hausse des prix : pourquoi l’épicerie vous coûtera beaucoup plus cher en mars

Jusqu’à 30+ augmentations de prix en 2022

2002 a déjà été une année difficile pour de nombreux consommateurs. Voici les différentes hausses de prix enregistrées par l’Institut Nielsen en décembre 2022, sur une année :

  • Viande surgelée : +29,3%
  • Papier toilette : +25%
  • Pâtes : +20,3%
  • Huiles : +20,2%
  • Beurre, crème fraîche, margarine : + 17,6 %
  • Oeufs : +16,2%
  • Nourriture pour chiens et chats : +15,57%
  • Pain industriel : + 15 %
  • Plats cuisinés surgelés : + 14,6 %
Lire Aussi :  EN DIRECT - Retraites: pour Borne, le report de l'âge de départ à 64 ans "n'est plus négociable"

Les produits qui ont fortement augmenté commencent à baisser un peu. C’est le cas du pétrole. Dominique Schelcher, responsable de System U, explique le JDD : “Les prix ont commencé à baisser, mais presque aucun fournisseur ne répercute cette chute. Pour le pétrole, par exemple, un des plus gros acteurs nous a dit que c’était le cas”.

Lire Aussi :  Le PDG de Roku explique pourquoi l'entreprise lance sa propre gamme de téléviseurs

Lidl gagne 500 000 nouveaux clients

Plus que jamais, les consommateurs surveillent les promotions et les comparaisons de prix pour limiter leurs dépenses tandis que les salaires suivent l’inflation. E.Leclerc reste la marque la plus active en France avec une part de marché de plus de 20% pour ses 700 magasins. Parallèlement, le hard-discount enregistre l’arrivée de nouveaux clients. Le patron de Lidl, Michel Biereau, affirme avoir gagné 500 000 nouveaux clients dans toute la France en décembre.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button