« Scènes de ménages » a ses « boomers » mais toujours pas de couple homo

Gilbert et Catherine rejoignent la galerie des personnages principaux scènes de maisons Lundi 23 janvier à 20h30 sur M6. “Ils viennent de se rencontrer et sont vraiment amoureux l’un de l’autre. C’est un petit couple Boomers qui essaie de ne pas se faire dépasser par le public », décrit Mathieu Laurentin, producteur exécutif.

Gilbert est, selon les mots de Didier Bennuro, qui l’interprète, “rouge”. Titulaire d’une TPE dans le domaine des transports, il est “vengeur et poli”, ajoute le représentant de Kabo productions. Christine, cette provinciale est exceptionnelle. “Elle a divorcé trois fois parce qu’elle s’ennuyait avec ses maris”, explique Fanny Cottenson, son interprète, qui assure qu’elle n’a “jamais été victimisée”.

lutte des classes

Ces sexigenes viennent d’horizons différents, et leurs itérations dynamiques sont, indirectement, une forme de lutte des classes. Kathryn, insupportable par la passion de son mari pour la musique country, découvre ce qu’est le travail acharné alors qu’elle approche de la retraite. Il a investi dans le camp, mais préfère parler « d’hébergement de plein air »…

Lire Aussi :  Noémie Sylberg sur le deuil : « Dans un tel drame, on est vraiment seule face à soi-même »

Plus de treize ans après sa création, scènes de maisons Ainsi, des profils variés sont représentés : retraités, bobos néo-villageois, couples mixtes ou couples avec une différence d’âge… En revanche, l’idée de présenter un couple gay reste un serpent de mer.

“Je sais qu’il y a une certaine incitation dans la société pour qu’un couple homosexuel fasse son coming-out scènes de maisons. Mais je déteste me forcer la main », a-t-il déclaré au producteur Alain Kapauf magazine télévisé en 2018. Il ajoute : « On s’est dit qu’avec un couple gay, il n’y avait pas d’aspect précis de ce qu’on recherchait. »

Pas de réponse de la production

Sa position ne semble pas bouger d’un pouce. 20 minutes J’aimerais lui poser une question, mais au moment où j’écris, notre demande d’interview reste sans réponse. Sans surprise en effet, nous avons été informés que notre demande sur le sujet resterait vraisemblablement lettre morte.

D’ailleurs, pas un seul membre de la production n’était présent à la séance de questions-réponses avec les journalistes organisée début janvier. Mathieu Laurentin a couru après une brève introduction avant de montrer quelques croquis inédits. “Il a dû aller au tournage”, nous a dit son entourage.

Lire Aussi :  Pour son dernier album comme interprète, Didier Barbelivien se livre version tzigane

scènes de maisons Non destiné à représenter l’entreprise”

“On essaie de faire une typologie assez large des caractéristiques du couple, âge, profession, écart social qui peut exister entre chacun. On a du mal à imaginer tout le monde, et ce n’est pas l’intérêt de la série en soi. scènes de maisons Pas destiné à refléter la société française, répond à son tour M6. On ne peut pas forcer les scénaristes, les réalisateurs qui travaillent chaque jour sur la série, à avoir un couple homosexuel ou son représentant. »

parlé à 20 minutes Il y a cinq ans, Valérie Karsent, qui interprète Lillian depuis 2009, s’est dite favorable à un couple gay ou lesbien dans l’émission. “J’espère qu’il viendra parce qu’il sera représentatif de notre communauté.” Nous pourrions apporter beaucoup de choses à travers la comédie. Alors quel dommage ce serait d’avoir un couple homosexuel et de faire rire les gens de cette homosexualité. »

Lire Aussi :  Cindy Van Der Auwera (Familles nombreuses) annonce une mauvaise nouvelle, ses fans inquiets

“Ça arrivera peut-être un jour, mais ça fait longtemps”

La peur des blagues mal conçues, des bad buzz, d’être accusé d’homophobie sur les réseaux sociaux, nous dit-on, est une pierre d’achoppement qui va changer – les scénaristes apprécieront. Il faut aussi partir du principe – problématique – qu’en dehors du prisme de l’orientation sexuelle, un couple masculin ou féminin ne peut être perçu à travers un autre prisme. Ainsi, dix ans après la promulgation de la loi dite “Mariage pour tous”, scènes de maisons Continue de confiner les personnages homosexuels à des seconds rôles (ce qui est vrai en 2011).

“Cela arrivera peut-être un jour, mais c’est lent”, reconnaît Fanny Cottenson. Didier Bennouro a une suggestion : « Gilbert et Catherine pourraient indépendamment avoir une relation homosexuelle. Je suis dessus! Je veux être militant. »

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button