Test Marshall Stanmore III : une enceinte sédentaire qui a de l’énergie à revendre

Parmi les enceintes sans fil assis que Marshall a lancées cet été, la Stanmore III trouve sa place entre l’Acton III et la Woburn III. Les trois haut-parleurs sont si similaires que nous vous recommandons de lire attentivement le test Acton III pour bien comprendre le test Stanmore III. Il est sorti en juin 2022 au prix de 369€. Il a été testé en version 5.0.36 avec l’application en version 2.0.7.

Lire Aussi :  Le satellite EROS-C3 entre sur son orbite dans l'espace

Hormis des dimensions plus importantes (35 x 20,3 x 18,8 cm pour 4,25 kg), le Stanmore III est très proche de l’Acton III. On retrouve donc un look vintage propre à Marshall, qui associe mesh, pièces en cuivre et plastique façon Tolex sur son contour. Il y a également 4 pieds en caoutchouc sur le fond. Le niveau de finition est particulièrement réussi ; visible seulement quelques pieds après assemblage.

Lire Aussi :  Les jeunes manquent de confiance dans les applications pour smartphone pour recevoir un soutien en santé mentale

Le Stanmore III a un peu plus de connecteurs que l’Acton III. En plus de la connectivité Bluetooth 5.2 (avec prise en charge multipoint) et d’une entrée mini-jack, le Stanmore III dispose également d’une entrée de ligne RCA située à l’arrière. De plus, le Stanmore III n’intègre aucune fonctionnalité connectée (pas de multiroom, AirPlay 2, Chromecast, Spotify Connect, assistants vocaux, etc.).

Les commandes physiques du haut-parleur sont exactement les mêmes que sur l’Acton III. Stanmore III est donc tout aussi agréable et simple d’utilisation que sa petite sœur. Il peut également être géré via l’application “Bluetooth” de Marshall. Il existe diverses commandes ainsi que des options concernant la compensation de placement.

Acton III reposant sur Stanmore III.

Acton III reposant sur Stanmore III.

Comme l’Acton III, la communication Bluetooth avec le Stanmore III implique une latence de 290 ms. C’est suffisant pour remarquer un décalage entre l’audio et la vidéo de la vidéo, mais heureusement, le haut-parleur peut compenser ce décalage automatiquement dans l’application de streaming vidéo. En revanche, pas de salut pour une utilisation type jeu vidéo.

En termes de performances sonores, le Stanmore III est assez proche de ce que propose l’Acton III, à quelques détails près. Le premier est évidemment le pouvoir. La Stanmore III est en réalité bien plus équipée que sa petite sœur, avec un haut-parleur piloté par un ampli de 50W et deux tweeters avec des amplis de 15W, elle monte donc beaucoup plus haut dans les tours. Il s’enfonce également un peu plus dans les graves extrêmes. Graves qui doivent également être limités ici pour tirer le meilleur parti de ce Stanmore III, en particulier avec les décalages de placement.



Sa taille plus impressionnante lui permet également d’offrir une scène sonore nettement plus large que l’Acton III. Cependant, comme cela, l’inclinaison des deux tweeters n’a aucun effet sur la directivité de l’enceinte, obligeant à se placer devant elle pour profiter de la meilleure restitution sonore. Dans tout le reste, l’expérience d’écoute offerte par le Stanmore III est complètement identique à celle offerte par l’Acton III.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button