XV de France – Ethan Dumortier à l’aile, treize joueurs ménagés… Les Bleus sont en place à Capbreton

XV DE FRANCE – Le XV de France est sur les terres du Cap-Breton prêt pour un stage de préparation qui durera moins de deux semaines et amènera les Bleus à leur premier match du tournoi en Italie en février. 5.

Dès dimanche soir, la délégation tricolore a déchargé ses valises à Capbreton et jusqu’au 3 février, Antoine DuPont et son équipe vont se préparer pour le prochain grand rendez-vous qui les attend, à savoir le prochain tournoi des 6 Nations. . “Par rapport à Marcos, en termes de température, Peu de choses ont changé, sourit l’ailier lyonnais Ethan Dumortier. Chez Upstream, ce que vous ne voyez pas, c’est que l’ensemble du personnel s’est donné beaucoup de mal pour nous mettre dans la meilleure position possible. Nous sommes seuls dans l’hôtel privatisé (Le Baya, ndlr). La salle de musculation Markosis a été complètement déplacée ici. Nous avons des vestiaires et tous les ordinateurs pour travailler sur la stratégie d’équipe. En fait, on est presque comme Marcoses, le but est de trouver quelque chose de différent, car une partie de la préparation de la Coupe du monde se déroulera à Capbreton. Après cela, vous n’aurez peut-être pas l’impression d’être dans un endroit différent. Tout est mis en place pour la performance et pour que nous soyons dans la meilleure humeur.”

Les joueurs du XV de France lors d'un stage à Capbreton

Les joueurs du XV de France lors d’un stage à Capbreton
RUGBIRAMA – PABLO ORDAS

Depuis lundi, alors que Fabian Galthy et Antoine DuPont étaient à Londres pour la conférence de presse de présentation du tournoi, les Bleus se sont retrouvés pour divers ateliers. “Le troisième ligne de La Rochelle Paul Baudehent dit que l’objectif est de transformer 42 joueurs d’équipes différentes dans le même groupe en une seule équipe. ‘Hier.” Puis, ce mardi après-midi, les Tricolores ont ouvert leur première séance d’entraînement à la presse sur la pelouse du Parc des Sports de Capbreton.

Treize joueurs ont été éliminés, dont Entamack et DuPont

A 1h30, les Bleus ont enchaîné divers ateliers contre les espoirs des voisins olympiques de Biarritz. Les attaquants travaillaient surtout dans les phases d’invasion et de contact, tandis que les trois quarts travaillaient sur les lancements offensifs.
Cependant, plusieurs joueurs ont été exclus de la séance. Hormis Thomas Ramos et François Croix, tous les Toulousains (Julien Marchand, Cyril Bayle, Antoine Gelonge, Thibaud Flament, Pierre-Louis Barassi, Melvin Jaminet, Antoine Dupont et Romain Ntamac) ont été laissés pour compte. Les quatre dernières villes n’étaient pas autour de la pelouse du stade municipal.
Le flanc droit de La Rochelle Uni Atonio et les Montpelliérains Paul Willemse, Yacouba Camara et Bastien Chaluro étaient au repos mardi après-midi aux côtés du Stade français Sekou McCullough. “L’absence, c’est embêtant, oui, non. On y voit une chance, acquiesce Boudehent. Il faut s’exprimer, montrer de quoi on est capable, et pour les adultes c’est l’occasion de rencontrer de nouvelles têtes.”

Ficou, Penaud et Ramos ainsi que Le Garec et Dumortier…

Durant la séance, le Tricolore a travaillé en deux groupes. Nolan Le Garec a contrôlé la mêlée dans une équipe composée de Mathieu Jalibert, Gaël Ficou, Damien Penaud ou Thomas Ramos, tandis qu’Ethan Dumortier s’est glissé sur l’aile gauche. Demain, le premier entraînement “haute intensité” de ce camp aura lieu à 14 heures. Les joueurs susceptibles de débuter le tournoi en Italie le 5 février devraient être un peu plus clairs.

Source

Lire Aussi :  LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 31 janvier

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button